Goth et Boralk

(Illustration : Laurence Peguy)

Leurs prouesses martiales et leur dévotion maléfique ont valu à ces deux séides de la reine Ashaïna d’accompagner celle-ci dans sa lutte contre les Gardiens.

Sachant que l’éradication du peuple dragon était l’un des objectifs principaux de sa maîtresse, Boralk choisit de ne pouvoir mourir que sous le coup de l’une de ces créatures, faiblesse qui lui assurerait l’immortalité.

Goth Maar, quant à lui, acquit la capacité d’ôter le goût de vivre aux mortels. Un pouvoir redoutable, empêchant toute volonté de rébellion.

Cette entrée a été publiée dans Démon. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *